dimanche 23 mars 2014

Le réveil du tourisme en Afrique Centrale

Au Congo, comme en République Démocratique du Congo, on assiste à un reveil du secteur touristique écologique.
Dans son article du 23 mars 2013, le journaliste du Point,  Malick DIAWARA, indique sur le site en ligne, que le tourisme accroit sa part dans le produit intérieur brut (P.I.B.) du Cong-Brazzaville. Ce secteur a permis de créer 30.614 emplois ; ce qui est une performance en soi. 
A la découverte de l'ile Faignand  - Brazzaville

Le parc national d'Odzala Kokoua a vu le nombre de ses visiteurs s'accroître sensiblement en 2013. La présence d'une délégation congolaise au salon de tourisme à Paris n'y est pas étrangère. Il en va de même du fait que les autorités politiques de ce pays ont fait du tourisme, une priorité nationale. Elles entendent muer ce secteur en un vrai moteur du développement économique. Aujourd'hui, les revenus représentent 1,6% du P.I.B. du pays et l'objectif est d'atteindre 10%, en 2016.


Sur les rives du fleuve congo qui sépare Brazzaville et Kinshasa
Des touristes contemplant le fleuve Congo qui 
sépare Brazzaville et Kinshasa - Site CTC

Malgré la bonne volonté affichée par les officiels, beaucoup d'efforts doivent encore être consentis, notamment dans l'accueil des visiteurs aux frontières. Certes Brazzaville est doté d'un bel aéroport moderne, mais faut-il que les fonctionnaires adoptent une attitude plus accueillante qu'on retrouve en  Tanzanie ou  au Kenya. 

Le problème d'accueil des touristes en encore plus prononcé en République Démocratique du Congo, où il persiste encore des formes de tracasserie, certes moins visibles qu'il y a quelques années.
Les deux pays peuvent profiter de la richesse incroyable de la biodiversité. Ils gagneront à faire connaître leur faune et  flore au monde entier. La majorité de visiteurs sont des européens, francophones principalement.

Ces pays ont tout à gagner à faire découvrir leurs sites au brésiliens, aux indiens, aux méxicains, aux japonais ou chinois qui commencent à s'intéresser de plus en plus aux "autres" pays touristiques africains. 
Ceux qui ont visités l'Afrique de l'Est ou du Sud sont toujours surpris de découvrir des nouveaux habitats, de nouvelles espèces et des sites extraordinaires et inimaginables.

Il en est de même pour la RDC, où le vieux parc des Virunga a rouvert, en ce début 2014, ses portes aux visiteurs après près de dix ans de fermeture à cause de la guerre au Nord Kivu.
Les éléphants des Virunga sur les rives d'Ishasha
Eléphants du Parc des Virunga - © Crédit Photo : Proffac

Le Ministre congolais du tourisme et de la conservation de la nature a annoncé des mesures pour améliorer le climat du tourisme. cela a fait à des recommendations émises à la fin des assises nationales sur l'exploitation et le commerce illégales des espèces animales et végétales du pays.
Ces deux pays ont encore des joyaux à faire découvrir aux amateurs de l'écotourisme. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Réseaux sociaux